Miyazaki Satoshi Shihan

Miyazaki Satoshi Shihan

J’avais exactement 14 ans, en 1976, lorsque j’ai rencontré pour la première fois Miyazaki Satoshi Sensei.
Trente années se sont écoulées, et pourtant ce ‘flash’ est toujours bien présent dans mon esprit.
J’ai le souvenir intacte d’un homme simple, à la petite carrure, presque timide au premier abord.
Et pourtant, il était si grand ….
Ses entraînement étaient durs, souffrance et karaté étaient deux mots indissociables. Des aller-retour interminables de kihon cadençaient ces moments précieux d’étude auprès du maître. Miyazaki Sensei accordait une importance particulière au détail du geste et à la précision de la technique.
Les tranches de vie se suivent mais ne se ressemblent pas. Ma dernière rencontre avec Miyazaki Sensei, je l’ai vécu lors de mon passage au grade de premier kyu, le premier mai 1993.
Comment oublier un tel moment … j’étais entouré de quelques amis, tous allignés face à lui, exécutant notre programme d’examen. Le maître se tenait accroupi, scrutant le moindre de nos mouvements mais sans jamais montrer la direction exacte de son regard.
J’étais loin de m’imaginer, qu’à peine 30 jours plus tard, il nous quitterai à jamais.
Il ne laissait rien paraître de sa souffrance intérieure.

Le respect de la tradition, consiste à conserver et à développer ce que Miyazaki Satoshi Sensei nous a laissé, voilà ce que j’enseigne aujourd’hui … avec toujours ancré en moi, l’image de cet homme discret qui nous a tant donné.

Publicités