Kihon

Les kihon sont des séries de mouvements répétés seul. Le senseï montre un mouvement précis et le fait répéter d’un bout à l’autre du dojo. Ces techniques sont des attaques aussi bien que des blocages avec contre-attaques. C’est l’occasion pour les débutants d’apprendre les techniques de base, et pour les initiés d’améliorer leur aptitude à exécuter correctement et avec force la technique. Cette étape de l’entraînement prépare en fait la suivante, le kumité.

C’est Gichin Funakoshi qui a introduit cette forme de pratique lors de son séjour au Japon. La pratique sans relâche des techniques de base nous prépare graduellement à la maîtrise du karaté, elle assure l’acquisition d’une mécanique gestuelle complète .Ses différentes applications, du mouvement simple isolé aux enchaînements dynamiques le plus complexes, sont autant de moyens propices pour maîtriser la plupart des principes de base du karaté. Funakoshi jugea que la pratique et la répétition des mouvements et postures de base sur un rythme donné par l’instructeur dans le but d’établir des automatismes, convenait parfaitement à l’apprentissage et à l’étude du karaté.

Chaque élève doit améliorer les aspects techniques de chaque mouvement. L’entraînement doit être progressif, il se fait d’abord lentement et avec une concentration maximale. La vitesse peut alors être accrue, tout en se concentrant et en cherchant à améliorer constamment le mouvement tout en souplesse, de la façon la plus simple possible sans mouvements inutiles.
La réalisation de n’importe quelle technique doit devenir si habituelle qu’aucune réflexion n’est demandée par la suite et ainsi devenir un automatisme.

Publicités