Bubishi

Dans le domaine des arts-martiaux il n’est pas aisé de pouvoir définir où tout a commencé.
Où se trouvent les racines de l’art du combat ? Il y a de fortes chances que ce soit quelque part dans la chine profonde. Et c’est là aussi que les hommes ont sans doute, il y a très longtemps, eu l’idée d’observer les animaux. Observations et imitations qui ont laissé de nombreuses traces dans le développement de l’art du combat et de toute évidence dans notre karaté.


Un jour un ami m’a prêté un bouquin, il s’intitulait ‘BUBISHI’. Le genre d’ouvrage qu’on ouvre et qu’on ne lache plus avant le dernier chapître. Ce livre me fît l’effet d’une véritable bombe comme il fût une incroyable révélation, plusieurs siècles auparavant, pour ceux qui aspiraient à devenir des maîtres du combat sans aucune arme.

Ce livre, c’est tout simplement le retour aux sources que j’attendais.
En traduction littéraire, ‘bu’ = guerrier, ‘bi’ = connaître et ‘shi’ = esprit. Référence évidente à la connaissance de l’art du combat dans un esprit de guerrier. Tout ce qui se trouve dans cet ouvrage fût longtemps gardé au secret. Et pourtant, aujourd’hui, je me rend compte que le ‘Bubishi’ est un maillon essentiel dans tout ce qui compose mon karate-do. Ce livre a éveillé ma passion, pourtant déjà très présente. Il m’a permis de tâter la densité de ce qui compose réellement le karaté. Un héritage technique et culturel que tout bon karateka devrait au moins lire une fois dans sa vie.

Esprit Bubishi !!

 

Unsu bubshi mural

 

Le Bubishi est un ouvrage mythique des arts martiaux : c’est l’ouvrage qui fait le lien entre le karaté et le kung-fu ; c’est l’ouvrage fondateur du karate-dô. Dans la quête de leur recherche, les historiens des arts martiaux ont établi en Chine méridionale, dans la province du Fujian, le berceau de ce qui deviendra le karaté. C’est là qu’est apparu le bai he quan (boxe de la Grue blanche), école de kung-fu qui tire ses techniques de l’observation des attitudes de cet oiseau magnifique, techniques que l’on retrouve jusque dans les mouvements de karaté actuel.
Le Bubishi est un ouvrage rare, transmis de main de maître à main de maître. Maintes fois recopié, il présente en dessins l’essence de l’art de ce que les Okinawaïens appelaient le tô-de, la main de Chine. Ces dessins sont des repères inestimables, précis et précieux, pour qui sait lire, comparer, réfléchir et extrapoler.

Publicités