Les valeurs du Dojo Kun

BN-SF973_Respec_J_20170224125345L’année s’achève peu à peu et l’heure est aux bilans …
Une période de l’année où l’on a tendance à regarder en arrière pour mieux se projeter vers l’avenir.
Sûre que cette année a ébranlé les consciences et suscité espoirs, amertumes.

On constate qu’il y a toujours des brèches ouvertes dans les règles les plus élémentaires de la vie en société. Je ne parle pas de la délinquance ordinaire, mais de ce que l’on appelle « les actes d’incivilité », c’est-à-dire le vandalisme, les émeutes, les sans-gêne, l’agressivité gratuite, les injures sexistes. Toutes attitudes qui montrent que chacun fait ce que bon lui semble sans se soucier des autres et des conséquences de ses actes.

La politesse, le contrôle de soi, le respect des personnes et des biens d’autrui, l’entraide sont des notions qui n’évoquent plus grand chose pour certaines personnes.

Quel remède proposer à cette absence cruelle de civisme ? Les politiques, les économistes, les sociologues, les psychologues s’en inquiètent et réfléchissent. Mais vouloir sortir de cette dérive implique de participer à restaurer les responsabilités de chacun.
Et notre responsabilité, à nous pratiquants karatékas, à nous instructeurs, c’est de transmettre le message de notre pratique parce qu’elle s’appuie sur ces mêmes valeurs tant mises à mal.

Il était une fois quelque part dans l’île d’Okinawa, un grand maître qui a élaboré les règles du Dojo Kun. Cette charte de préceptes qui définissent le comportement requis dans un dojo et que chaque pratiquant doit appliquer dans sa vie personnelle.
Ces règles obligent tout pratiquant à se perfectionner pour ne pas gaspiller sa vie, notre bien le plus précieux. Elles obligent à respecter les lieux où l’on s’entraîne, à respecter la nature, à respecter les partenaires, à être courtois, à aider les autres.
Elles obligent à éviter la violence et prônent le contrôle de soi. Elles incitent au respect envers les parents, les amis, les aînés, les maîtres. De quoi apprendre à vivre ensemble pour le bien de tous et de chacun.

Nous avons un exemple à donner et nous avons un message à diffuser. Ils ne sont pas dépassés, ils sont au contraire d’une brûlante actualité.
Chaque pratiquant qui franchit les seuils de nos dojos sait qu’il prend un engagement moral. Soyons conscient de cela et mettons tout en oeuvre pour que le Dojo Kun soit et demeure une règle et des valeurs de vie pour nous tous.

Que cela puisse vous aider à passer positivement le cap de cette année qui s’achève …

 

 

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 5ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article, publié dans L'esprit, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les valeurs du Dojo Kun

  1. Ping : A lire en décembre 2017 – NicoBudo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s