La non-crispation

os9

Un des premiers principes du karaté est la non-crispation. La puissance du karaté vient de ce que le combattant attend l’attaque, les muscles souples et décontractés.

L’attaque en karaté est similaire à un coup de fouet. C’est cette énergie souple qui fait mouche. Le corps entier doit être impliqué dans chaque technique. Un coup de poing n’est pas seulement une action des bras. Si le poing est comme la mèche d’un fouet, il faut apprendre à reconnaître l’importance de la fonction du manche et de la lanière.

Le combattant tendu s’épuise tout de suite. Il s’oppose à l’attaque, force contre force et la puissance qu’il peut développer est limitée en somme à son propre poids. Il se bat avec ce que j’appelle des « mains mortes ». Son attaque reste limitée aux muscles de son bras et de son épaule, le reste du corps ne participe pas et il n’y a aucune force vitale dans son mouvement. Dans ce cas les muscles sont crispés et le karatéka travaille beaucoup pour un résultat limité.

Il ne faut pas perdre de vue que le karaté prend appui sur les hanches, les jambes et le dos.
Si ces trois pivots ne participent pas, s’il y a contraction des muscles, il n’y a pas de puissance. Il n’y a que de la force brute.

La suite dans un prochain papier … oss !!

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans La technique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s