Main ouverte ou poing fermé

bubishimanIMG_1843.jpegJe suis tenté de débuter ce papier par une question …
Savez-vous pourquoi on ferme les poings en combat ?

Vous pensez sans doute « pour être plus fort, plus efficace ».
C’est faux, c’est juste l’inverse. C’est pour ne pas blesser. Car en fermant le poing, on neutralise notre main, comme on mouchète la pointe d’un fleuret pour l’entraînement en escrime.
La main devient alors moins dangereuse, selon la règle que l’on ne doit pas blesser gravement son partenaire.

La chose vous paraîtra peut-être incroyable, mais le poing fermé est beaucoup moins efficace que la main ouverte. Et de beaucoup. Un piqué des doigts aux yeux ou à la gorge termine le combat à l’instant. Un bon coup de paume au front, au menton, à la tempe met k.o. sans problème. Alors qu’il est courant de devoir frapper du poing durant plusieurs reprises avant d’y parvenir.

C’est dingue non ? Il y a même une autre chose très peu connue qui mérite réflexion. Lorsque l’on serre le poing, la vitesse maximum de l’attaque est au milieu du mouvement, et elle se ralentit à l’impact (question de contraction de l’avant-bras). Alors que si la main est ouverte la vitesse augmente jusqu’après l’impact.

Si vous doutez de ces notions de ralentissement de vitesse à l’impact, poing fermé, reportez-vous à l’étude scientifique qui se trouve à la fin de « Dynamic karate » de Mastatoshi Nakayama Sensei. Il y a des messages comme ça qui vous passent sous le nez …

Si l’on n’y prend pas garde, en karaté sportif, on ferme les poings du début à la fin. Et il devient presque impossible de les ouvrir. Alors qu’on ne ferme les poings qu’exceptionnellement dans le karaté traditionnel authentique.

Mais attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit … En kihon et dans les kata, ne faites pas d’originalité, fermez les poings comme tout le monde.
Mais en kumite, essayez de conserver les mains ouvertes parfois et tentez d’attaquer …
Vous verrez, il y a plein de possibilités d’attaque qui surprennent et qui font mouche. Vous voulez des exemples … chutô uchi, haitô, shihon nukite, haishu uchi, teishô uchi, seiryûtô uchi et j’en passe !

Beaucoup trop de techniques existantes en karaté ne sont hélas jamais utilisées. Lors du dernier entraînement auquel j’ai assisté avec Masaaka Ueki Shihan, le maître a passé en revue la plupart des techniques d’attaque et de blocage. Un véritable régal que de tester ces formes avec partenaire. Pourtant, j’ai eu le sentiment que des pratiquants (ceintures noires) découvraient certaines techniques pour la première fois …

Souvenez-vous qu’Anko Itosu  Sensei n’a fermé les poings en kata qu’à partir des années 1900, pour imiter la boxe.
Avant, les mains restaient ouvertes, parce qu’elles sont beaucoup plus efficaces.
La preuve en est que dans les kata plus antiques non déformés du taïchi, les poings sont rarement fermés.

 

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article, publié dans La technique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s