Le sens intuitif (2)

Mind Training
La maîtrise du mental marche de pair avec la maîtrise corporelle.
Car bien tenir en main son esprit-mental revient à disposer totalement de son corps.

Si on s’entraîne de façon superficielle, que gardons-nous ? Un karaté superficiel, abstrait, qui s’évanouit instantanément au premier heurt inattendu  avec un adversaire inconnu.

Ainsi, dans la rue, sous l’effet de l’émotion, d’une colère, un agresseur non rompu au karaté peut s’imposer par son audace, son inconscience du danger, voire son calme, son sang-froid.
Un karatéka qui pense être trop sûre de lui risque d’être surpris par un gars nerveux mais qui place ses coups. Car l’incident arrive souvent à l’instant où l’on s’y attend le moins. En conséquence, notre technique s’avère de peu d’utilité pour nous protéger, le « réflexe intuitif » est tout !
La technique intervient ensuite …

Un bon instructeur habitue constamment ses élèves à garder le contrôle de leur corps mais surtout de leur mental, à demeurer détendus avant tout engagement afin de ne pas se trahir extérieurement.
Il faut impressionner l’adversaire en affichant un calme réel, et non se laisser gagner par l’émotion.
En faisant le vide intérieur on laisse circuler librement l’énergie (ki). Cet aspect est rarement pris en compte en dojo. C’est dommage.

Le karatéka efficace est celui ou celle qui a compris qu’il fallait revenir aux choses simples. Le vide mental s’atteint soit en évacuant toute pensée et toute idée, soit en s’investissant totalement, comme dans l’exécution d’un kata par exemple.

La fréquentation d’un dojo, d’un lieu où l’on pratique les arts martiaux n’est profitable et bénéfique que si elle produit chez les pratiquants cet état d’éveil, durant lequel l’esprit doit rester libre.
Un esprit libre de toute entrave, qui flotte comme une feuille sur un lac.
Parler avec un partenaire c’est déjà encombrer notre esprit.
Et je ne parle même pas des gens qui discutent pendant que l’instructeur donne son enseignement …

Que faut-il retenir … Qu’un esprit libre est prêt instantanément à s’orienter dans la direction qu’il convient.
Ne s’attendant à rien, il est prêt à tout.
Comme l’a souvent dit Bura Sensei, maître pour lequel j’éprouve un profond respect, un esprit vide peut se remplir, alors que plein de pensées ou de soucis, il serait trop lourd pour réagir.

Oss !

 

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article, publié dans L'esprit, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s