Douceur et puissance

tempest_05_cr_lemi_ponifasioAvez-vous déjà relevé le fait que les extrêmes sont toujours présents dans la pratique des arts martiaux.
Comme ces deux éléments importants en karaté : la douceur et la puissance.

On dit souvent que le mouvement du corps se doit de refléter l’harmonie du karatéka.
Sa compréhension du souple et du dur.
A l’extérieur, la douceur, la fluidité. A l’intérieur, la solidité et la puissance.

Pour obtenir ce résultat, il faut mettre en oeuvre l’alliance du physique, du mental et du spirituel.
Et non pas se contenter seulement d’une approche physique basée sur la vitesse d’exécution ou la tactique.
Une vision que je relève trop souvent dans beaucoup de dojos et qui ne correspond pas à l’essence même du karaté.

Vaincre sa peur, son appréhension, passe par l’acquisition d’une certaine sérénité. Et quoi de mieux pour atteindre cet état que de pratiquer le kata.
L’Ecole JKA est riche dans ce domaine, d’une insondable richesse. Il suffit de voir les maîtres pratiquer pour comprendre l’héritage de la JKA. Quand je dis « maîtres », j’y englobe ceux qui sont toujours aujourd’hui dans la JKA, mais aussi les anciens, qui pour diverses raisons ont quitté l’organisation. La vie est un cycle, et il serait stupide de ma part de porter un jugement sur les décisions qui ont un jour amené l’un ou l’autre à prendre une direction plus personnelle.

L’important est le karaté, la pratique, la richesse qu’il peut amené en chacun de nous. Raison pour laquelle je demeure toujours admiratif devant l’exécution des maîtres issus du même noyau que fût la JKA des débuts.

Mais le karaté évolue, et l’originalité de la JKA d’aujourd’hui c’est l’adaptation aux mouvements du corps de chacun et surtout leur efficacité. Quelles que soit notre origine, notre âge, notre parcours humain. Ce qui confère aux techniques et aux katas une démarche naturelle.

Douceur et puissance doivent émerger dans chaque attitude. Et si vous y prenez plus d’attention, vous remarquerez que cette douceur et cette puissance nous habitent en interne, au plus profond de notre esprit.
Oss !

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s