Arriver au « Do »

do3

Le parcours d’un pratiquant est souvent parsemé de hauts et de bas.
Au travers de cette vision, nous constatons une chose : nos bases se sont forgées au fil des années.
Nous devons avoir pour principe la persévérance.

Il faut apprendre les techniques et les maîtriser dans un premier temps.
Ensuite apprendre la philosophie de l’Art Martial.

Une fois les deux connaissances acquises, nous devons nous entraîner à maîtriser nos émotions.
Car maîtriser nos émotions, c’est aussi une clé pour accéder au non-combat.
Ce n’est qu’après de longues années de travail, de patience et de persévérance que l’on atteint cette essence de l’art.

L’élève doit toujours garder en mémoire le lien qui l’unit à son Sensei afin de rester sur la voie.
Pour apprendre, il faut travailler avec son coeur (kokoro), et avoir la patience (nintai), pour persévérer en utilisant les énergies du corps et de l’esprit.

Ceci afin de vous perfectionner dans le contrôle de vous-même (émotions) et arriver à la voie (Do).

Oss !

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s