Le cap de la cinquantaine …

Ce 3 octobre, j’ai fêté mes 50 ans …  Un demi siècle d’existence dont les trois quarts à pratiquer le karaté … 1976 fût l’année où j’ai découvert pour la première fois cette atmosphère particulière, cette odeur qui s’imprègne en vous lorsque vous poussez la porte d’un dojo pour la première fois.

Que le temps a passé vite, et pourtant, j’ai l’impression que c’était hier … je pense à mes débuts, à mes amis qui avaient commencé en même temps que moi … qui ont pour la plupart tous lâché à un moment de leur vie … les entraînements étaient loins d’être des moments de détente ! C’était l’école de la rigueur, du respect, de la vie, la voie du karaté …

Heureusement, certains se sont accrochés à cette dure formation que nous a enseigné Satoshi Miyazaki Shihan.

La JKA est et restera mon école de style, jusqu’au bout … et j’ose espérer avoir la chance de pratiquer encore de longues années.

Merci à tout ceux et celles, qui par leur présence, leur générosité, leur amitié, m’aident à entretenir cette flamme qui brille toujours au fond de moi aujourd’hui.
Cette lueur que l’on nomme parfois la passion, grâce à laquelle nous parvenons à nous surpasser à chaque fois que nous enfilons notre karate-gi.

Oss !

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le cap de la cinquantaine …

  1. Bonjour Salvatore,
    Tout d’abord je tiens a te souhaiter un très bonne anniversaire et une excellente 50ème année.
    Ton petit flashback dans le passé et dans tes débuts de pratique nous rappelle à toutes et à tous que dans toute discipline et notamment dans les arts martiaux, il y a un début qu’il ne faut jamais oublié.
    Mais le plus important c’est ce que tu fais actuellement : vivre pleinement ta passion dans le présent, suivant ainsi les principe de la philosophie zen.
    Tu espères pouvoir vivre cette passion dans le futur mais tant que tu alimenteras toi même la flamme qui brille dans ton cœur dans le présent, tu continueras de pratiquer et de transmettre le Karaté.
    Amicalement,
    Bruno

  2. Salut Bruno,
    Merci, tout ce que tu dis là est vrai.
    Mais tu sais, quand on débute une pratique martiale à l’âge de 12 ans, on imagine pas que plusieurs décennies plus tard, on continuera de pratiquer cet art … tout cela est loin et si proche à la fois. Que de bons souvenirs et surtout comme tu le dis si bien, de merveilleux moments à vivre encore au présent, et au futur !
    Amicalement

  3. Xavier Bé dit :

    Joyeux anniversaire Mr Baldacchino !
    Puissé-je avoir la meme constance , rigueur et passion que vous dans les années qui viennent , au dojo comme dans la vie.
    Vous etes un exemple pour les personnes comme moi qui se mettent tardivement au karate (la quarantaine arrive !)
    Amicalement

  4. Marco(Ujio) dit :

    Bon anniversaire cher Ami;ce cap est passé pour ma part aussi,mais tout comme notre pratique est un éternel recommencement,nous demeurerons jeunes,Toutes et Tous,dans cette passion commune
    Ce cap permet le regard vers l’arrière et le constat de ce qui a été cheminé;les yeux de faces décèlent ce qui arrivera.Le Tout s’appelle la quète?et Tu es sur cet itinéraire coeur et âme.Poursuivre est le seul choix qui s’impose?Non?
    Tu as si souvent répondu.Encore bon annif Sensei.

  5. Onisan dit :

    私の親愛なる先生、私は偉大な誕生日心をこめてあなたを願って神々はあなたが私にあなたの知識を提供し続けることは長い間あなたの健康を保つことができる。そして、私はすでに言ったように: « 良いセンテニアルを作るには、それが50年を経ることが不可欠である。 »すべての私の兄弟のような友情と.

    Watashi no shin’ainaru Sensei, watashi wa idaina tanjōbi kokorowokomete anata o negatte Kamigami wa anata ga watashi ni anata no chishiki o teikyō shi tsudzukeru koto wa nagaiai anata no kenkō o tamotsu koto ga dekiru. Soshite, watashi wa sudeni itta yō ni:  » Yoi senteniaru o tsukuru ni wa, sore ga 50-nen o heru koto ga fukaketsudearu.  » Subete no watashi no kyōdai no yōna yūjō to. Onisan

    Mon très cher Sensei, je te souhaite de tout coeur un excellent anniversaire et puissent les Dieux te garder longtemps en bonne santé pour que tu continues à me prodiguer ton savoir. Et, comme je te l’ai déjà dis : « Pour faire un bon centenaire, il faut absolument passer par le cap des 50 ans ». Avec toute mon amitié fraternelle. Onisan

  6. andy willaert dit :

    Oss Salvatore,

    Les dernières semaines je n’ai pas eu beaucoup de temps pour lire votre blog. Mais quand même je te souhaite une très bonne 50ième anniversaire !!!

    Andy Willaert
    Tasseikan De Pinte
    Tekukan Gent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s