Karaté, l’efficacité absolue

Développer son sixième sens, connaître l’adversaire, le deviner, prévoir son mouvement avant qu’il ne frappe, agir avant lui… Pour en arriver là, il faut oser dépasser certaines limites.

Parfois, il m’arrive de m’éloigner du but recherché sans même m’ apercevoir de mon erreur. En karaté, il faut à chaque instant savoir prendre du recul, revenir aux sources des choses. Non pas pour s’immobiliser, non pas pour se contempler, mais pour mieux avancer sans erreur possible. Quand on étudie la vie des grands maîtres comme Funakoshi ou Kano, on s’aperçoit qu’ils ont rénové les arts martiaux en gardant leur sens fondamental. C’est pour cette raison que je veux baser mon travail, mes efforts, mes recherches sur l’aspect traditionnel du karaté.

Bien des gens abordent superficiellement le problème et classent les pratiquants de karaté en deux catégories : les sportifs et les mystiques. Pour eux, seuls les sportifs recherchent l’efficacité, les autres pratiquent le karaté comme des gens qui vont à l’église. Cette conception simpliste est complètement erronée puisqu’elle ignore le vrai sens du budo.

Si on pense au samouraï du passé, il vivait dans un danger permanent. Pour lui, posséder une certaine force et une certaine technique n’était qu’un point de départ, ce n’était pas suffisant. Sa vie était un combat continu… qu’il prenne le thé ou marche dans une ruelle, il devait être prêt à défendre sa vie, à vaincre un ou plusieurs adversaires. Il était hors de question pour lui de considérer la pratique des arts martiaux comme un entraînement sportif, le combat comme une compétition avec arbitre et public. Le samouraï devait atteindre l’efficacité au-delà de toute technique. C’est pour cela qu’il cultivait essentiellement son instinct, son sixième sens.

Développer un sixième sens, connaître l’adversaire ne sont pas des choses faciles à acquérir. En karaté, on ne peut atteindre l’esprit sans passer par le corps, vaincre l’adversaire sans se vaincre soi-même.
Il faut se vaincre soi-même, et le corps et les sentiments. D’abord le corps : il faut le « casser » et lui enlever toute résistance, puis le modeler, le former. Un entraînement extrêmement dur est nécessaire. Il faut éviter la facilité, rechercher la difficulté, aller au-delà de ses limites. C’est à ce moment-là que nous nous connaissons vraiment, et que nos sentiments apparaissent (haine, violence, paresse, impatience …). Les vaincre sera alors d’une extrême facilité. A travers l’effort, nous arriverons à une connaissance approfondie de nous-même. Puis à une harmonie avec ce qui nous entoure, y compris le silence. Dans ce silence, nous percevrons l’adversaire, sa présence, son corps sa respiration, ses intentions. Cet adversaire essaiera de rompre notre harmonie. Un instant s’écoulera entre sa décision et son mouvement. C’est pendant cet intervalle de temps, si minime soit-il, que nous agirons.

En karaté, le combat commence dès que nous apercevons la présence agressive de l’adversaire, et il se termine dès le début de son mouvement. C’est là l’efficacité absolue du karaté.

Oss !

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans L'esprit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Karaté, l’efficacité absolue

  1. Onisan dit :

    Konnichi-wa Sensei,
    Superbe article mais, à mon humble avis, il ne sera réellement compris que par des personnes qui auront été confrontées, ne serait-ce qu’une seule fois, à un réel danger… Et, toujours, selon mon humble avis, je doute fort que le pratiquant qui n’a pas atteint l’âge d’homme et la plénitude de sa maturité de pensée, sache ce que cela signifie « le sixième sens ».
    Peut-être que celui ou celle qui lira mon commentaire me trouvera présomptueux et c’est pour cela que je l’ai empreint d’humilité.
    Toutefois, c’est de nouveau humblement que je dis :
    « L’homme sage est celui qui connaît ses limites ».
    Yoroshiku, Onisan.

  2. Marco(Ujio) dit :

    Bonjour à Tous.Effectivement,ce sixième sens ne s’acquiert que lorsque une menace est relative constante ou du moins omniprésente,et,sans pour autant tomber dans une paranoia aigue(Ce qui est un autre et douloureux sujet).De nombreuses études confirment le fait que des soldats infiltrés en zone profonde chez l’ennemi développeraient des capacités particulières sensorielles et instinctives.Dans un autre registre,plus pacifiste celui là,et qui tend a démontrer chez les monteurs en charpentes de hautes structures(USA)une capacité accrue en concentration et équilibre,…ces secteurs sont malgré tout légions encore(le bien être au travail est loin d’avoir gagné la bataille)
    Bref,nombres de domaines,ou la vie et l’intégrité,sont parfois mises en cause mènent vers ce sixième sens,ou ce troisième oeil.
    Le troisième oeil,en fait,se situerait,selon les anciens sur le sommet du crâne pour les animaux,et entre les deux autres yeux pour notre espèce!
    La raison animale trouve sa source dans les attaques des prédateurs(rapaces,requins,…) par le dessus des proies,qui,par survie ont développés cet  »organe instinctif ».Remarquons,tant que nous sommes sur le sujet,la prédominance des prédateurs a posséder un visage anguleux et regard fixe,focalisateur,….par rapport à celui des  »victimes ».
    Mais revenons dans ce qui nous préoccupe ici!!(quoique la gente Animale,n’est que rarement éloignée de la nôtre).
    Posons nous la question du pourquoi,certains malaises surgissent au fil du temps ;malaise ressentit par Vous seul,en communauté,en duo,…et que rien ne décèle au préalable.
    Exemple avec un regard ,geste,attitude,…agressif vers vous lors d’une entrée en communauté,bistrot,…une plaisanterie jugée comme de mauvais goût,alors que d’autres la trouve amusante,…
    Votre réceptivité est a l’ordre du jour et suit un schéma le plus souvent pacifiste(heureusement d’ailleurs)mais le fait demeure qu’elle aurait tendance(c’est la nature humaine)par s’endormir et vous donnerait un réveil très très difficile(là,se trouve le problème des pro de la compétition face à la dure réalité de la rue)
    Le Karatedo,par ses différents vecteurs d’étude,vous maintient quelque »Eveillé »,au risque de payer cash le manque de concentration,…et donc vous entraîne dans cet état de veille constant,au même titre que ces soldats cités plus haut.
    Une réceptivité de tous les instants est son label de qualité (Karate pas seulement au Dojo-Dojokun)mais aussi un potentiel énorme d’être conscient et de maintenir cet état d’alerte douce(la dure est la paranoia).
    Il existe de petits jeux Okuden pour favoriser cet état d’alerte comme celui d’être conscient de chaque passage de porte,ou de formuler des phrases sans mentionner le sujet JE,de répondre une question par une question,…bref Vous pouvez trouver des formules semblables qui Vous sont propres et instructives.Mais le terme jeux n’est pas a prendre au premier degré.
    Ils sont des outils placés là pour ne pas tomber dans un sommeil;ils sont les jalons de votre attention en quelque sorte et donc des moyens de progression actifs dans une société qui se veut de plus en plus passive.
    Un sage fit venir à lui 3 samourais;un débutant,un avancé,un maître.
    Le passage d’une porte piégée par un seau d’eau placé étant imposé,le premier s’avança et quand le seau tomba,dégaina son sabre en le frappant.Le second fut appelé qui lui remarqua le seau,le récupéra délicatement et s’avança.Le troisième,pressentant qqc,fit le tour par une autre entrée.Vieille leçon mais d’actualité,non?Merci et bonne soirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s