No kime no karate !

No kime no karate !

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour No kime no karate !

  1. brunobandelier dit :

    Bonjour Salvatore,
    J’aime bien cette phrase : « No Kime No Karate », car en Karaté, comme dans la vie, sans l’esprit de décision, on n’avance pas. Il faut être capable de choisir son chemin et de le suivre et parfois de décider de changer de direction. Bref il faut le Kime.
    Par contre ta photo fait très photo montage. Elle a été prise à l’arrêt donc pas au moment d’un Kime. Pour moi, elle ne correspond pas à ta phrase car il ne suffit pas de plisser un peu les yeux avec un regard qui tue pour parler de Kime, il faut que ça sorte des tripes.
    Ceci dit, c’est une belle photo quand même 🙂
    Amicalement,
    Bruno

  2. Salut Bruno,
    Tu as raison de dire que sans esprit de décision, on avance pas … c’est ça l’esprit du kime.
    Avoir cet esprit est vital, mais le kime se vit sous toutes les formes. Pas uniquement dans le « mouvement ». Le travail est aussi interne et mental. L’esprit de décision passe par un point ultime qui se concrétise dans une position finale … tu saisis pourquoi maintenant cette image a été prise au moment de l’arrêt final … Le kime se vit au travers de tout, même du regard … esprit et corps, c’est ma vision, que je partage avec plaisir avec toi.

    • brunobandelier dit :

      Je suis d’accord avec toi, le Kimé, n’est pas que dans le mouvement, mais il n’est pas non plus dans la pose que l’on prend pour une photo.
      Ce que je reproche (quoi que ce n’est pas une reproche, juste une précision par rapport au Kimé.) à ta photo, c’est justement que tu as prie la pose pour la faire. Donc au moment de la photo, l’esprit de décision n’était plus là, à part peut-être chez celui qui prenait la photo 🙂
      J’ai le même cas avec la photo que j’ai mis en entête de mon article sur Choku Tsuki. Au final, elle ne retranscrit pas grand chose car elle manque de vie. C’est pourquoi, maintenant, je tire mes photos directement de mes films. Même si la qualité est moins bonne, on ressent plus la technique et le Kime..
      A+,
      Bruno

      • Marco(Ujio) dit :

        Bonsoir les Amis;en fait le débat est relativement vieux et complexe.Il n’est pas facile de faire ressortir un ressentit dans une image.Picasso et Rembrand,….se sont heurtés au même challenge pour faire passer leurs oeuvres respectives.Fixer le beau et la pureté nous place toujours devant celui ci.Lorsque l’on prend TOUS les sites concernant les Katas,kihons,… du Net,inévitablement on est placé sur un schéma fixe dans un monde prônant l’impermanence qu’est le Budo(n’est d’ailleurs permanent que l’impermanence,non?).Mais il FAUT bien une base en terme de référence et repère.Un Instructeur,digne de ce nom se doit de fixer une base de données .
        Il reste évident que faire passer un état d’âme dans une photo,peinture,image,….certes est très difficile en soi,mais des petits détails tendent a prouver si c’est de l’ordre du figuratif ou non.Comme exemple pour ici je prendrais l’intensité du regard,la focalisation,les épaules basses et leurs alignements vertical et horizontal,l’inclinaison ou non de la tète,….et,le plus important(pour moi du moins) et quoique non décelable directement,…le passé et vécu derrière ce qui est du domaine du visible(le travail pour arriver là,la motivation,la passion,l’âme,.l’engagement..).
        Ceci est une des raisons majeures d’ailleurs du pourquoi ma non-adhésion envers des structures établies par des instances hautes sur le secteur du Budo.Arbitres,juges,collèges,…ne peuvent fixer leurs données(grades DAN ou KYU,titres,techniques,katas,…)que sur ce qu’ils voient au moment dit(et en fonction de leur humeur du jour,expérience,acquis techniques,vision de la chose,…)et restant somme toute dans le domaine de l’impalpable.Je ne vois et comprends d’ailleurs pas le pourquoi,il faut nécessairement quelqu’un au dessus d’un autre?Un partage de connaissance sans but et objectif autre que le partage ne semble plus d’actualité de nos jours(Rituel de domination,soumission,séduction,sélection,affrontement,territoire,provocation,…).J’ai eu la chance de connaître un garçon très  »abîmé »par la vie qui décida un jour de surmonter les dégâts,par une pratique quotidienne hors du commun.Se tenir debout était déjà plus qu’une épreuve pour lui.Le temps passa(15 années) qui le vit arriver vers un passage technique pour une couleur,ceinture de base.Le juge décréta son niveau sensible et refus il y eut; sans connaissance aucune du chemin parcouru,pour passer d’une chaise roulante à la position debout;un juge vautré sur un siège confortable,ventripotent et hors de tenue,avec passé douteux,et vulgaire de surcroît.Le genre d’individu qui juge sur le visible car inapte à chercher ce qui est derrière.Le garçon a gagné son combat silencieux et honorable par la suite(c’est une autre histoire). Cela aussi,le titré gras du bide ne l’a pas vu.
        Mettez votre Âme entière dans ce que Vous faites,ne regardez pas le premier degré(le visible)des choses qui Vous entourent,les enseignements Okuden sont autour de nous.La distance Ma Ai,le Kime,Go no sen,Sen,Sen no sen,deai,…sont des choses que l’on ne sait fixer
        et même expliquer par une photo,péllicule ou une image.L’espace temps de l’un n’est pas
        identique à celui d’un
        autre…..c’est du domaine du non-figeable.Peut-être les anciens ont ils placés ceux ci pour nous
        amener a réfléchir sur une pratique vivante,qui sait?Merci et bonne soirée

      • Salut,
        Le partage sans but, oui, c’est une voie que tout le monde devrait emprunter …
        L’exemple de ce garçon illustre parfaitement la notion de ce qui est impalpable …
        Une fois de plus, tu mets l’accent sur un point important dans notre pratique et vision.
        Merci et bonne soirée à toi aussi l’ami.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s