Bassai Dai – Pénétrer la forteresse

Bassai Dai est un kata puissant dont le nom évoque le fait de lancer l’assaut sur une forteresse. Quel que soit son style d’appartenance (notamment ceux des maîtres Itosu, Matsumura, Tomari, Oyadomari et Ishimine) et les variantes qui en découlent, le kata manifeste puissance et détermination.

Dans le style Itosu (le style Shotokan actuel), ce kata se décline en Bassai Dai et Bassai Sho. Si on ne sait pas très bien dans quel style ce kata puise ses racines, il n’empêche qu’on s’accorde aujourd’hui, à en attribuer la paternité à maître Kokan Oyadomari. Cela signifie-t-il pour autant que Bassai Dai est marqué du sceau du Omari-te de maître Oyadomari ?
A défaut fut-il inspiré du Shuri-te de maître Itosu, le créateur de Bassai Sho ?
Il semble, dans ces circonstances , évident que des recherches plus poussées doivent être conduites avant de tirer une conclusion définitive à ce sujet. On peut toutefois avancer, sans risque, que ce kata n’est en rien lié au style Naha-te.

Bassai Dai se singularise par ses techniques puissantes, dynamiques, ainsi que par la richesse liée à la variété  de celles-ci. Notamment un enchaînement de blocages, d’attaques portées aux niveaux haut, moyen et bas et d’amples coups de poings doubles en « U » appelés Yama zuki.
Bassai Dai doit être plein de vitalité, et montrer de la dignité d’une manière imposante afin de faire ressortir ses caractéristiques particulières.

Bassai Dai est l’un des kata les plus représentatifs du style Shotokan. Ce kata doit être correctement exécuté par qui veut prétendre à la ceinture noire.

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans Les kata supérieurs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Bassai Dai – Pénétrer la forteresse

  1. Marco dit :

    Bonjour;excellent.C’est dans ce genre de raisonnement que la magie du Karatedo opère,selon moi.Ceci mentionné car je pense sincèrement qu’une pratique assidue de ce Kata(comme n’importe lequel d’ailleurs)entre par »sympathie »et par un chemin discret dans le subconscient de celui qui l’exécute.
    Je tente de clarifier ceci: Bassai dai ou(pénétrer la forteresse)est qualifié d’entrer en situation conflictueuse,cernée et désavantageuse en terme de surnombre,et celà avec un mental de vainqueur(et peu importe le résultat).Le fait de répéter sans cesse et d’aborder ce schéma avec ce mental »fort »,ferait travailler cet aspect du caractère,de façon plus que subversive.Ce qui pourrait,à terme,déboucher et déborder dans la vie de tous les jours en termes de gestion de débats animés,divergences d’opinions,politiques,religieuses,….
     »Sochin »pour citer un autre exemple(on peut faire de même avec chacun,d’ailleurs)se défini par  »calme et violence »ou comme le cycle de l’homme dans ses comportements.Une bonne gestion se compare au symbole Yin-Yang mais une mauvaise,pourrait mener vers des débordements divers(excès d’agressivité,ou le laisser faire,…).
    Chaque Kata est représentatif d’un pallier d’évolution pour celui qui sait lire.Ce genre de lecture est davantage profond que trouver justification(bunkai)aux gestes;quoique malgré tout restant nécessaire.C’est peut-être ce chemin qu’on voulu nous montrer les anciens;celui d’une construction de l’âme;et non de destruction du corps.Long et passionnant débat.Merci et bonne journée.
    Marco

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s