Le kiai … Energie et harmonie


Le kiai est un cri  servant à réunir l’énergie de l’esprit et celle du corps lors de l’entraînement ou en  combat.
Le kiai est composé des kanjis « ki » qui désigne l’énergie interne, l’âme, l’esprit ou la volonté et « ai » qui signifie réunir.
C’est la concentration de toute l’énergie du pratiquant dans un seul mouvement.
Lorsque corps, esprit, respiration et voix s’élèvent simultanément au plus haut seuil de concentration, à ce moment l’organisme tout entier ne forme plus qu’un.
Le kiai est un cri particulier : l’air est bloqué au niveau de la gorge ou de la glotte par la contraction des muscles. Anatomiquement, ce mouvement, s’il est bien contrôlé, peut provoquer la contraction simultanée de la plupart des muscles du torse et de l’abdomen, ce qui peut amortir les coups reçus par le pratiquant.

Comme on l’entend souvent chez un grand nombre de débutants, le kiai est prononcé « kiaï »… Mais il n’y a pas vraiment de mot précis pour le dire.
En compétition, lors du kumite par exemple, il est obligatoire de le porter en même temps que l’attaque pour gagner le point. Idem lors d’une compétition en kata, le kiai doit être prononcé au(x) temps précis repris dans chaque kata.

La maîtrise du kiaï, le « kiaijutsu », demande une bonne connaissance et un bon contrôle de l’appareil respiratoire et des muscles de l’abdomen. Le kiaijutsu développe donc la force, la durée et la maîtrise de la respiration. Le concept, japonais, vient cependant de Chine, où les moines Shaolin utilisent un cri similaire pour l’exercice du Qi Gong.

Lorsqu’on lit « ki ai » dans un autre sens, on retrouve le mot « ai ki », comme dans « aikido ». Il s’agit d’un autre art martial japonais, souvent traduit par « Voie de l’harmonie ».

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans L'esprit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le kiai … Energie et harmonie

  1. Marco dit :

    Bonjour Toutes et Tous,ainsi que mon expression la plus chaleureuse pour Vous et les Vôtres en ces joyeux moments de fètes.
    Le Kiai est un vaste débat;vecteur qui nous accompagne dès le premier souffle de la vie(la claque sur les fesses du nouveau né(bonjour la vie,sympa ici)jusqu’à celui du lâcher prise de notre dernier(râle dans une vie de non râleur!).
    Pour les années qui se trouvent entre ces deux moments,le Kiai jalonne les plus beaux,les plus pénibles et durs,ceux de l’âme,du corps,les plus libérateurs,…Il nous est intime au même titre que notre ombre et son expression en demeure très diversifiée en liberté.Rien ne s’impose à ce titre d’ailleurs selon moi car il est cette forme de libération de notre état d’âme du moment ou plutôt de l’instant.
    Celà dit et en toute forme de respect en terme d’idéologie,de philosophie,…et bien entendu toujours selon cette opinion qui n’engage que moi,je considère malgré tout comme un véritable paradoxe,de les poser et les codifier sur des temps précis de Kata(en immense respect par rapport aux maîtres du passé car leurs ressentis d’époque n’est pas identiques aux nôtres,aussi…..).Libre à nous de les lancer aux temps forts de notre ressentit de l’instant car le Budo,comme tout Art d’ailleurs se fait un objectif principal de cette libération d’énergie.Pour faire clair,mon état d’âme,n’est pas nécessairement le même que celui de mon voisin!.Copier Picasso n’est pas être Picasso!!
    Ne voulant nullement révolutionner des paramètres ancrés,les expressions comme celle du Kiai,du Maai,du Timing,Sen,Zanshin,….et beaucoup d’autres d’ailleurs prenons conscience qu’ils sont des libérateurs de notre Moi véritable et non des limites à une quelconque évolution.
    Merci et meilleurs voeux à Tous.Kiai
    Marco

  2. Onisan dit :

    Konnichi wa Ototo.
    C’est avec la plus grande attention que j’ai lu le commentaire de Marco et, comme à mon habitude, j’en ai fait part à Dâkuseibâ Sensei.
    Après quelques instants de réflexion, mon vénérable Sensei, qui a déjà parcouru un très long chemin dans sa quête de la Voie, m’a dit :
    – Onisan, j’aime la façon de penser de Marco. Son esprit est ouvert et bien de notre temps. En cela, il rejoint Léonard De Vinci, célèbre précurseur de la pensée « moderne » qui exprimait déjà, à son époque, ces principes révolutionnaires : « Toutes nos connaissances proviennent des sens » et aussi « Tout est en transformations continues et tout est dans tout. »
    J’en terminerai avec cet adage : « Tout art doit rester créatif, sans quoi il devient quelque chose de mort. »
    Yo yo toshi yo. Kyoudai no yuujou.
    Onisan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s