La méditation et la concentration

Je suis souvent étonné de constater que des pratiquants (parfois hauts gradés) en karaté confondent « la concentration » et « la méditation ». C’est dire si la plupart n’en ont qu’une idée vague.

Il y a une vingtaine de façons de méditer, avec des niveaux (il y a des niveaux en tout). La plus simple est de s’assoir au calme (à genoux, en tailleur, en lotus, peu importe), de tenir la tête bien droite, nuque tendue (comme si un fil venu du ciel tirait sur la tête), menton un peu rentré (cela dégage les vertèbres du cou), de fermer les yeux, de relaxer tout les muscles du visage et de faire le vide dans la pensée. Ne rien penser. Et surtout ne pas penser… à ne pas penser, ce qui est une pensée !

Les neurones de notre cerveau crépitent, cherchent ce qui se passe, des idées nous traversent et des visions apparaissent (on voit aussi avec notre cerveau, notre œil n’en étant qu’une excroissance, d’ailleurs lorsque l’on rêve on voit parfaitement des scènes).
Il faut alors simplement  observer ce qui se passe, sans participer. Les pensées changent. Et peu à peu, s’atténuent. Il est probable que souvent vous vous endormirez. Mais un jour vous commencerez à vous rendre compte qu’il y a le cerveau d’une part, et l’esprit d’autre part.
Chaque neurone n’a pas d’esprit et fonctionne électro-chimiquement.  Et pourtant, collectivement, il y a un esprit. C’est avec lui que vous pouvez faire de véritables miracles en combat et dans la vie.

La concentration, au lieu de chercher le « vide », consiste à fixer sa pensée sur un sujet, un objet, un mot et d’y rester, d’y revenir dès que la pensée glisse, jusqu’à une concentration stable. Le travail au makiwara est un bel exemple où la concentration est de mise.

Il vous faut apprendre la méditation et la concentration , sans pour cela perdre les pédales. Cela fait comprendre l’importance de partir à la conquête de son propre monde intérieur, parallèlement à la recherche de la maîtrise extérieure (technique).

De toute façon, l’un n’ira jamais sans l’autre.
Oss !

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans L'esprit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La méditation et la concentration

  1. Marco dit :

    Bonjour Toutes et Tous;L’idée de transcrire ici la distinction entre ces deux états de conscience est opportune.En effet nombre de pratiquants ont une tendance a mélanger les termes;à la fois en pratique aussi bien qu’en théorie.
    Il reste vrai que les deux secteurs de phénomènes sont importants dans la pratique qui est nôtre.
    En exemple et pour rester dans un pragmatisme on peut imaginer deux combattants face l’un à l’autre,avec leurs peurs et angoisse respectives;;;;
    Le fait de savoir s’immerger dans une abnégation de tout objectif peut constituer un avantage certain sur la décision finale(qui selon moi,reste secondaire en terme de sport mais non en terme martial).En effet, faire fi de tous ces paramètres extérieurs en état éveil,reste somme toute similaire,à celui de l’ état méditation Zen et sa quête du vide parfait et sans atteinte,face aux éléments perturbateurs(tel le bruit et T° ambiant,non-pensée aux questions et réflexions individuelles,…)
    Pour l’aspect concentration et pour rester sur ce schéma de combat,on peut aussi voir la chose en terme de gestion timing,par exemple(comme marqué par une technique et se devoir estimer celui ci en concentration sur un éventuel décompte de temps….
    Il arrive relativement souvent que les deux états s’interpénètrent l’un à l’autre et travaillent en parallèle.Il reste certain aussi que l’entraînement peut accentuer le potentiel du pratiquant sérieux dans la recherche.
    Je finirais par ajouter,qu’en état de stress maximum,là où la vie se joue,ces capacités de focalisation ont tendance a émerger et jouer d’elles même.Mais là, elles qui jouent seules et vous ne distribuez plus les cartes,….Le corps restant au service du mental!Merci.
    Marco

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s