Stage JKA International de Louvain-la-Neuve … mon coup de coeur

Conscients de leur responsabilité d’instructeurs de haut niveau, plusieurs spécialistes de la JKA se sont réunis au cours du stage international de la JKA francophone à Louvain-la-Neuve, durant le week-end Pascal.

Face aux attentes plus précises des pratiquants, ceux qui se sont donnés pour mission de transmettre le karaté ont réussi leur mission, devant un public toujours de plus en plus présent. Il faut reconnaître, sans chauvinisme aucun, que ce stage est l’un des plus grands d’Europe, alors, ne boudons pas notre plaisir.

Approfondir et réfléchir sur notre discipline martiale, tels ont été les axes d’entraînement durant ces trois jours.
Coup de chapeau tout particulièrement  à l’équipe de bénévoles qui permettent d’assurer dans les meilleurs conditions possibles les entraînements.  Une organisation parfaite où chacun a rempli son rôle avec brio.

Cette année, l’affiche des invités étrangers était exceptionnelle : Kurasako Sensei, Kobayashi Sensei, Bura Sensei, Kumeta Sensei, mais celui qui a retenu mon attention, mon coup de coeur va à Oishi Sensei, 8e Dan JKA.
Malgré ses 70 printemps, ce petit bonhomme est un combattant redoutable. Entraîneur expert en kumite, le maître déjoue les règles du temps.
Il a fait la démonstration auprès de la jeune génération de « champions », que le karaté s’exprime dans le domaine du combat, et que dans une telle situation les techniques simples et efficaces demeurent applicables face à n’importe quel adversaire.

Personnellement j’ai été épaté par la façon fluide et naturelle avec laquelle il parvient à s’imposer. Le karaté n’est pas un art figé. La technique n’est pas figée. Le pratiquant passe par différentes étapes car la technique s’exprime différemment selon le niveau mais aussi et surtout l’expérience du pratiquant.
Evoluer dans sa pratique et sans limite, c’est porter un oeil sur soi-même quand on travaille en dojo, afin de bien analyser ce qui se passe en soi. C’est aussi ça le message déposé par Oishi Sensei.
Je pense que beaucoup d’entre nous se souviendront longtemps de ces moments précieux à ses côtés.
Pour ma part, c’était ma première rencontre avec lui, et j’espère de tout coeur que les organisateurs feront à nouveau figurer son nom à l’affiche des prochaines éditions.

Oss !

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s