Heian Yondan

Dans la série des « Heian », le quatrième kata se caractérise par « Keri waza », la pratique de ses nombreux coups de pieds. C’est ainsi qu’on retrouve parmi ceux-ci deux Yoko geri, trois Mae geri et un Hiza geri.
La difficulté de son exécution s’annonce dès la première technique : Haiwan sokumen yoko uke, ce fameux blocage de l’avant-bras au niveau supérieur, tout en maintenant l’autre main en kamae. La difficulté étant de parvenir à finaliser la position Kokutsu dachi en même temps que la double technique d’ouverture. Les deux premiers temps sont exécutés lentement, les mains et les pieds doivent être harmonieux. La maîtrise de ces deux premiers temps dévoile souvent le niveau du pratiquant.

Le kata comprend de nombreuses techniques à deux mains : Juji uke, Morote uke, Kakiwake uke, Shuto mawashi uchi combiné avec Sho uke.
Dans l’exécution de Juji uke, la défense en croix au niveau inférieur, les hanches doivent être assez basses et légèrement en avant. Cette technique consiste à viser la cheville de l’adversaire. Si vous tirez les hanches en arrière ou si le blocage est trop haut la technique ne sera pas efficace.

Avec Heian yondan, on travaille plus « mains ouvertes », une approche très importante dans l’expression du kumite.
Mais c’est surtout l’arrivée d’une position très difficile à maîtriser, le fameux « kosa dachi », position en pieds croisés. Cette position n’arrive pas à n’importe quel moment du kata, elle apparaît au moment fort du kiai, et annonce déjà un changement de direction dans la suite du kata. Le premier kiai est poussé au moment du coup fouetté et vertical du revers de poing, l’Uraken tate mawashi uchi. La caractéristique de cette technique consiste à faire décrire à la main droite un grand mouvement circulaire comme si elle suivait celui de la main gauche. La frappe du poing est vers l’avant, au niveau de la mâchoire, au moment où le poing gauche est amené vers la hanche en Hidari koshi.
Il faut utiliser au maximum la souplesse articulaire de la cheville gauche pour intervenir. Le poids du corps soutenu sur la jambe droite, et amener le pied gauche derrière la cheville droite afin d’adopter la bonne position pieds croisés.
Une nécessité pour maintenir un bon équilibre.

Les deux techniques de pied qui suivent le premier kiai ont la particularité d’être frappés au niveau jodan. On atteint là une notion très importante de la maîtrise du niveau dans l’application du Mae geri keage. Pendant l’exécution du Mae geri, après la défense contre saisie double en Kakiwake uke, les muscles des aisselles doivent être tendus pour maintenir les coudes près du corps. Dans le cas contraire, le visage et l’abdomen peuvent apparaître comme des cibles potentielles permettant à l’adversaire de contre-attaquer.

La richesse technique de ce kata permet une bonne approche du combat en corps à corps. Je pense tout particulièrement à l’application en bunkai des techniques en Empi uchi ou Hiza age ate. Pour ce fameux coup de genou fouetté, il faut fléchir le genou avant et déplacer le poids du corps vers l’avant sans lever les hanches. Au moment de cette frappe les mains sont levées en diagonale et immédiatement descendues légèrement sous le genou qui frappe, en poings fermés. C’est un moment intense où intervient le second kiai du kata.

Au total le kata comprend 27 mouvements pour une exécution qui s’étale sur environ 50 secondes.

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans Heian. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s