Préparation physique – soins du karatéka

Alimentation, entraînement physique et training mental nous permettent de pratiquer le mieux possible. Mais notre corps a aussi besoin d’entretien.

L’hygiène d’un karatéka comprend des soins qui permettent d’éviter les blessures mais surtout qui facilitent la récupération. Un bien être moral accompagne souvent cette récupération physique. Un des moyens de récupérations le plus efficace est le massage.

Le massage peut être pratiqué soit avant l’entraînement, soit après. Avant l’entraînement, le but du massage est de provoquer des effets stimulants et préparer les muscles à l’effort, exciter le système nerveux. Pratiqué après, il permet en général un retour à l’état normal par une restauration de l’organisme. Il favorise donc la reprise plus rapide de l’entraînement mais a aussi un rôle préventif dans les accidents de type musculaire ou tendineux. Le massage est destiné à favoriser la contraction musculaire et élimine les déchets produits par cette contraction. Le massage réduit aussi l’anxiété, permet d’éliminer les courbatures, atténue les douleurs, apporte une décontraction musculaire suivie d’un apaisement psychologique. Pratiqué dans le cadre d’une compétition, on peut utiliser le massage comme moyen défatiguant entre chaque combat, ce qui est très intéressant si l’épreuve doit s’étaler sur toute une journée.

Pour masser, on utilise différents produits, huiles ou pommades qui peuvent eux-mêmes être dotés de vertus réparatrices ou relaxantes. Il existe différentes techniques de massage. « L’effleurage » sert à passer l’huile ou le produit utilisé. « La pression glissée » profonde est le mouvement de base pour la détente musculaire (accélération de la circulation sanguine et évacuation des toxines). « Le pétrissage » s’emploie essentiellement sur les grosses masses musculaires. Il consiste à soulever, presser, comprimer et tordre sans douleur les tissus saisis. Le pétrissage décongestionne et tonifie le muscle. « La friction » consiste à écraser des nœuds musculaires (tendons), très souvent on l’utilise pour traiter des zones situées autour d’une articulation. Enfin « La percussion » a pour principe de tapoter, frapper, marteler sans violence une zone à traiter. Effet stimulant garanti, elle convient parfaitement à un échauffement statique musculaire.

Ce sont les principes de base du massage, mais tout le monde n’a pas dans son entourage une personne sachant pratiquer le massage, surtout dans les petits clubs. Pourtant le massage est fondamental dans une préparation physique. Alors chacun d’entre nous peut pratiquer « l’automassage ». L’automassage ne demande aucune qualification particulière.
Il suffit de s’exercer et cela devient vite aussi efficace qu’un bon massage effectué par un soigneur. L’avantage c’est qu’on peut le pratiquer discrètement quand on le souhaite (entre les combats par exemple). Il est efficace pour préparer notre musculature, pour faire disparaître la fatigue, les courbatures. Les manœuvres à utiliser son identiques, il faut juste trouver la bonne position, la plus confortable possible, afin de ne pas se fatiguer en se massant. Seul, on peut déjà masser l’abdomen, les membres inférieurs, les fessiers, les lombaires, la région pectorale, la nuque, les épaules, les membres supérieurs. C’est déjà pas mal ! Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur l’automassage, je vous conseille de vous initier au « Do in ».

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans L'esprit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Préparation physique – soins du karatéka

  1. david dit :

    Bonjour,

    Je suis un lecteur assidus de votre blog et votre liste de « lectures martiales » m’a déjà permis de trouver quelques perles pour étoffer ma bibliothèque.

    Je me permet donc de vous demander votre avis sur le livre « Préparation physique et performances par Matthieu Fourré » car j’hésite à le commander.

    Est-ce un livre agréable à lire et donnant des conseils clairs et précis pour améliorer ses performances ou est-ce juste un ouvrage receuillant simplement des graphiques et tableaux permettant juste d’établir un programme d’entraînement?

    Je me permet en même temps de vous donner une idée d’articles: pourquoi ne pas faire un post pour chaque livre de cette liste justement? Avec vos appréciations et quelques photos?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Cordialement,
    David.

    • Bonjour David,
      Merci pour votre fidélité au blog.
      L’ouvrage de Mathieu Fourré est une oeuvre de référence et tente de répondre à pas mal d’interrogations sur la préparation physique.
      Vu le petit nombre d’ouvrages sérieux sur cette matière, je pense sincèrement que vous ne serez pas déçu par « Préparation physique et performances ».
      Bien vu pour l’idée d’articles.
      Bien à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s