Préparation physique – la nutrition

La pratique du karaté exige une alimentation appropriée pour garder ou retrouver la forme.
Il nous faut donc adapter notre alimentation. Par les éléments indispensables qu’elle nous apporte, l’alimentation est en effet d’une très grande importance dans la réalisation d’un effort intense. Le karatéka a des besoins plus élevés en énergie, en protéines, vitamines et minéraux.
Il faut bien faire la différence entre les aliments, qui sont les produits consommables et les nutriments, qui sont les substances assimilables par l’organisme. Il faut donc d’abord raisonner en nutriments, puis sélectionner les aliments qui vont nous les apporter.
Les nutriments qui apportent des calories sont les protéines, les glucides et les lipides. Les nutriments qui n’apportent pas de calories sont les vitamines, les sels minéraux, les oligo-éléments et l’eau.

Les protéines sont, après l’eau, l’élément le plus répandu dans notre corps. Elles contribuent à la construction et à la régénération cellulaire. Les protéines sont indispensables pour la fabrication du tissu musculaire. On distingue deux types de protéines, celles d’origine animale (viandes, poissons, œufs, lait, produits laitiers) et celles d’origine végétale (féculents, pâtes, lentilles, etc.). Mais attention, manger beaucoup de protéines sans exercices appropriés conduit à un excès qui peut aussi être dommageable qu’une carence.

Les glucides représentent le carburant préféré du muscle. On les trouve dans les légumes frais, fruits, féculents, farineux, légumes secs, miel, pâtisseries, sodas, glaces.
On distingue les sucres rapides et les sucres lents. Les sucres rapides (glaces, sodas, miels, confitures, pâtisseries, etc.) ne subissent pas de transformation importante dans l’appareil digestif, ils arrivent donc plus rapidement dans notre organisme.
Les sucres lents (riz, pâtes, pommes de terre, semoule, pain, etc.) subissent une transformation digestive et feront donc leur apparition plus lentement dans l’organisme.
La consommation de glucides est indiquée lors d’exercices musculaires très intenses et de courte durée et quand on a besoin d’énergie rapidement mobilisable.
Les lipides sont les graisses qu’elles soient d’origine végétale ou animale. Les lipides d’origine animale sont contenus dans la charcuterie, le beurre, le lait entier et le jaune d’œuf. Les lipides d’origine végétale se trouvent dans les huiles de colza, d’olive, de pépins de raisins, etc. Les lipides sont surtout un carburant du muscle cardiaque, ainsi que de l’effort de longue durée.

Les vitamines sont des substances indispensables, en être privé entraîne des carences. Il faut savoir que les vitamines n’ont aucune valeur énergétique, elles ne donnent pas de force. Elles forment simplement des réactions chimiques au sein de notre organisme. Les vitamines particulièrement importantes pour le karatéka sont les vitamines du groupe B, la vitamine C et la vitamine E. En cas de fatigue lors d’un entraînement, il importe donc de vérifier notre apport en vitamines est suffisant.

Les minéraux sont essentiels au bon fonctionnement de l’organisme, qui ne les produit pas et ne les transforme pas de lui-même. Ils sont éliminés par la sueur et les urines. Le magnésium exerce un rôle très important dans l’équilibre nerveux. Par exemple, une carence en magnésium entraîne des troubles tels que fatigue, crampes, hypertension, arythmie cardiaque, nervosité et spasmophilie. Le calcium assure la solidité osseuse, le sodium règle la teneur en eau de l’organisme, le potassium est essentiel pour la bonne contraction des muscles.
Les oligo-éléments comme le sélénium, par exemple, stimulent le système immunitaire.
Il me reste à aborder l’eau, sujet qui fera l’objet d’un article prochain à part entière.

En conclusion, je dirai que beaucoup d’incidents et d’accidents comme les crampes, claquages, etc. pourraient être évités grâce à une nutrition adaptée à notre pratique martiale.

Bon appétit !

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans L'esprit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s