Merci d’encore oser … Jiin

Merci d’encore oser aborder le kata Jiin !
Ce kata a toujours fait partie des 26 kata Shotokan que tout bon karaté-ka doit aborder régulièrement.

Je me souviens même par le passé avoir « osé» présenter mon examen Nidan en choisissant Jiin (et non Jion … réaction due par overdose sans doute…) comme tokiu kata. Si c’était à refaire aujourd’hui, je ne pourrai plus … Parce que notre hiérarchie japonaise a décidé que pour une raison liée à son origine, le kata Jiin ne fait plus partie de « nos » kata JKA.

Dommage, ça me laisse un peu sur ma faim … car dans Jiin, le pratiquant peut exprimer au même titre que les autres kata son niveau de connaissance. Il met l’accent sur tant de techniques originales, tout en faisant la liaison avec la base (Heian Sandan par exemple).
Grâce à Jiin, le karaté-ka prend conscience de l’importance de l’équilibre dans le déplacement du corps en position forte telle que le kiba dachi.
D’autant plus que ce déplacement n’est jamais identique. Il ouvre une voie considérable pour l’application pure du combat.
Jiin est aussi une belle façon d’approfondir l’art de la coordination des gestes. Ce kata, plus court que ses grands frères Jion ou Jitte, met aussi l’accent sur le développement de la force physique et de la puissance musculaire (attaque en shuto ou tetsui). C’est très important dans une situation de combat à distance rapprochée.

Et puis, il dégage toujours ce petit mystère de kata méconnu qu’on a envie de connaître encore plus ! Maître Nakayama ne l’avait pas inclus dans la fameuse série des « Best Karate ».

Pratiquant libre, je ne désire pas être maintenu dans un état d’hypnotisme martial. Alors, je continuerai de m’entraîner avec Jiin, au même titre que les 25 autres kata.

Et je remercie nos instructeurs nationaux de continuer d’aborder l’étude de ce kata bien que n’étant plus reconnu parmi nos kata JKA.

Oss !

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans Les kata supérieurs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Merci d’encore oser … Jiin

  1. Marco(Ujio) dit :

    Bonsoir Toutes et Tous;J’adore ce post,et l’idée qu’il en émane.J’ai ce grand bonheur d’avoir comme passion le Karatedo dans son entièreté absolue.Je me rattache à lui,et aux principes qu’il véhicule,sa philosophie dans toute son acceptation du terme,dans les règles et lois qui le décrivent en tant qu’Art Noble,…Par ailleurs,je comprends facilement et accepte totalement le fait d’une adhérence quelconque vers un organisme cadré,.une structure posée,..
    La non-appartenance,qui est mienne,est de souvent par contre souvent décriée et critiquée,..Le Budo des origines,rappellons le était un tout,subdivisé,par la suite en techniques d’atémis,de projections,clés,armées ou non,de contrôle ou non,…Ensuite les diverses écoles ont fait le reste du débat,en subdivisant encore et encore(en fonction du terrain,culture,religion,principes,…),le but avoué de diviser pour mieux régner,chose connue.Détenir un monopole technique!!Car après tout,faites le compte sur le dicton mentionnant une maîtrise de kata en 3 années,multiplié par 26(25 maintenant),retirez votre jeunesse et vieillesse,…et vous aurez la conclusion de par vous-même!!
    Le chercheur dans le Budo se doit d’ouvrir son esprit sur une eau vive et non stagner dans sa mare.Prenons cet exemple du Gedan barai en Heian shodan,juste après le premier Kiai,si vous voulez bien.Les puristes ne verront qu’un transfert de poid et changement d’axe,visant un blocage sur la droite.
    D’autres,passés par le Judo,pourraient y déceler une projection(genre Harai goshi)ne figurant nullement dans le panel technique Shotokan.
    Kakiwake uke(blocage moyen double),dans Jion,Wankan,Gojushiho(dai)se pourrait être déceler comme un étranglement par les deux revers du Keikogi,par exemple….Les exemples du genre restent nombreux pour ceux qui savent lire.
    Revenons à Jiin no kata,et à sa suppression ou non!!Pourquoi?Est-il subitement devenu obsolète et dégage -t-il une grosse impureté technique,occultée pendant ses nombreuses années d’existence?
    Il ne s’agit nullement d’aller voir dans la prairie d’à coté ,si l’herbe est plus verte;mais plutôt d’annexer une saveur supplémentaire à notre panel des sens.L’Art (et non le sport)vise selon mon avis vers une évolution d’ordre physique,technique,mentale,…le tout,en cheminement //
    Ouvrir son esprit sur différents horizons ne peut être néfaste,en soi.Que du contraire,avec les expériences acquises autre part(et pas uniquement dans le secteur martial,d’ailleurs)on ne peut que revenir plus fort et riche dans nos bases d’origine.Ce n’est pas d’une trahison,mais d’un enrichissement,qu’il s’agit.J’espère ne pas être mal interprété sur ces écrits que j’assume pleinement.Vive le Karatedo Shotokan,et la liberté qu’il véhicule….pour un agrandissement,et non un appauvrissement de l’âme.Merci et bonne soirée.
    Marco(Ujio)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s