Une autre approche …

Une autre approche du karaté consiste à apprendre à bien esquiver et ensuite pivoter autour d’un adversaire pour contrer son attaque. Le rendre fou en quelque sorte …
Pourquoi pas s’inspirer du vieux principe du Ju-Jitsu : Ne jamais faire face à une attaque mais toujours faire face à l’adversaire.
C’est une voie que le karatéka doit aussi apprendre à explorer. Parvenir à éviter une attaque en nous déplaçant, pivoter notre corps tout en restant dirigé vers l’attaquant. Cette vision du combat nous permet de sortir de la trajectoire de l’atémi.
J’attire toutefois l’attention sur le fait qu’assimiler les différentes façons de frapper et d’esquiver en pivotant n’est pas simple. Il faut s’armer de patience et tester chaque possibilité des dizaines de fois, de manière à s’acheminer progressivement vers un combat libre avec pour but de tenter de surprendre son adversaire.

Cette autre approche du karaté est complémentaire et trop ignorée par la moyenne des pratiquants. Parce que le karatéka a pour principe de ne jamais se soustraire à une attaque. C’est un état d’esprit mais ce n’est pas toujours la bonne solution. Une esquive correcte nous met hors de portée de l’attaque tout en nous amenant assez près de l’adversaire pour le frapper, le saisir, le déséquilibrer, dans le laps de temps où il croit nous atteindre.

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans La technique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une autre approche …

  1. Marco dit :

    Super article que celui là!!Un bon point de départ pour entamer ce raisonnement est de considérer notre Art comme univers entier et pas uniquement limité par le périmètre du Dojo.
    Je m’explique en prenant pour cas de figure les termes Sen,Go no sen,Sen no sen,…si souvent usités et mal compris,les instaurant dans l’exemple d’une discussion entre deux protagonistes.
    Si ces derniers sont en accord sur un quelconque sujet,la symbiose est parfaite!Partons du fait que désaccord subsiste entre les deux partis et analysons les divers procédés que l’on pourrait replacer dans le contexte Karatedo.
    1.La prise d’initiative lors du débat et monopole de celle ci par le parti fort
    2.La question-réponse de l’un vers l’autre(chacun se voulant de percer avec son avis)
    3.L’anticipation du débat,des questions,….
    En bref,nombreuses situations que l’on trouvent dans le microcosme Budo qui peuvent se retrouver sous divers aspects quotidiens.L’Art de l’esquive en est un!!Il n’est pas une dérobade à un problème;non,il reste une autre manière de procéder face à celui ci.La subversion,le laisser passer,le sacrifice,….(le coté Ura de la pratique)est souvent mal interprété par notre culture.
    La porte ouverte enfoncée est un atout majeur au Judo de tradition;pourquoi devrait-il en avoir le monopole?Merci et bonne soirée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s