Heian shodan : back to the future

Rassurez-moi … je ne deviens pas fou … et pourtant, plus j’avance, plus j’ai envie de reculer.

Plus je grandi dans mon karaté, plus j’ai envie de revenir à mes débuts. A toutes ces choses essentielles moins bien perçues jadis et auxquelles je veux revenir. Comme une vitamine necessaire à ma croissance de karatéka.

Je pense ne pas être le seul dans ce cas. Et cela me fait le plus grand bien !

Par exemple, en kata, j’éprouve un besoin particulier de faire et refaire Heian Shodan.
Et à chaque fois, je redécouvre un tas de sensations et une perception toujours plus grande de ce kata, premier du nom. Du moins officiellement. Car si je veux être pointilleux, je devrai citer les ‘Taikyoku kata’.
J’y reviendrai une autre fois …

Le travail de Heian Shodan me permet de redevenir authentique et surtout, d’apprendre à nouveau, à faire émerger le dynamisme qui est en moi.

Ce kata est ‘très’ simple non ? Et pourtant, à chaque fois, on a l’impression d’y trouver ce petit quelque chose de différent. Tout le monde connaît ce kata … sans vraiment le connaître.

Car tout ce qui est fondamental est toujours difficile à maîtriser. Et Heian Shodan est le plus bel exemple. Sans entrer dans le détail des premières positions acquises comme Zenkutsu ou kokutsu dachi qui feront à elles seules l’objet d’un autre sujet. Chaque rotation, chaque blocage, chaque Oi zuki, tout doit nous faire coller le plus possible à la réalité de notre karaté.

Le kata est composé de techniques fondamentales de blocage mais surtout du coup de poing direct au niveau moyen, Oi zuki.
La self défense y fait une apparition discrète, par exemple, on apprend à contrer un adversaire puissant sur une saisie de poignet.
Dans Heian shodan, une des choses les plus importantes à maîtriser est le changement de direction tout en apprenant à ne pas faire varier la hauteur des hanches.
Les détails ont toutes leurs importances, par exemple, ne jamais lever le talon du pied servant à pivoter.

Heian shodan comprend 21 mouvements et son exécution s’étale sur environ 40 secondes.

La notion de vitesse, puissance, et l’attitude originel du combat éveille l’esprit.
A partir de là, notre esprit mûri et prend la relève du corps.

C’est le retour vers le futur … Reculer pour toujours mieux avancer !

Oss …

 

Publicités

A propos Salvatore Baldacchino

Je pratique le karate Shotokan J.K.A. depuis 1976. J'ai atteint le grade de 4ème Dan JKA et j'enseigne depuis 1998 à l'Ecole Shotokan Karate-Do J.K.A. Bubishi en Belgique.
Cet article a été publié dans Heian. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s